fbpx
logo capill'care

La patience, donnez-moi de la patience… Quand on traite son alopécie, attendre que les cheveux repoussent est un vrai supplice ! On ne sait pas comment cacher les parties les moins fournies de sa chevelure et le moral est souvent en berne. On se demande si on en sortira un jour. La réponse est oui, croyez-moi sur parole ! Je vous présente aujourd’hui quelques techniques pour camoufler efficacement votre perte de cheveux. Elles me semblent intéressantes et surtout garanties sans produits chimiques à outrance ! De la plus simple à la plus élaborée, en passant par la plus surprenante, voici 4 astuces imparables de cacher son alopécie.

 

# 1 La plus gonflée : on mise tout sur le volume

Cela surprend toujours, car tout le monde s’imagine qu’une chevelure crépue, bouclée ou frisée n’a pas besoin de volume. Mais c’est faux, surtout quand on subit une perte massive de cheveux. Le volume capillaire dépend de la densité du cheveu (du nombre de cheveux présents), mais aussi du diamètre de la tige capillaire. Si vous lisez mes articles de blog consacrés à l’alopécie, vous verrez que c’est précisément là où le bât blesse. On a justement des cheveux plus fragiles et plus fins qui tombent plus que la moyenne.

Pour contrer cela, un petit tour par la case coiffeur peut s’avérer utile. Choisissez un visagiste qui vous conseillera au mieux pour une coiffure tendance, mais pas trop structurante, de façon à laisser vos boucles s’exprimer. Les cheveux bouclés sont en général plats sur le dessus de la tête. Une bonne coupe dégradée allègera votre masse capillaire et redonnera incontestablement du ressort à vos curls.

Pour les têtes afros, n’ayez pas peur de laisser vos cheveux shrinker, le résultat est toujours magnifique, car il reflète votre nature et votre personnalité. Nappy is beautiful les Capill’Queens !

 

# 2 La plus vertueuse : on cache son alopécie avec une routine capillaire saine

Oui, OK, vous me voyez venir ! Mais si j’insiste, c’est que cela est véritablement primordial ! Il ne suffit pas d’arrêter les coiffures qui tirent sur les cheveux et causent l’alopécie de traction ou de mettre fin aux défrisages ou aux colorations chimiques. C’est un excellent début, mais il faut aller plus loin. Vous devez mettre en place de bonnes habitudes et donner à votre tête ce dont elle a besoin : des soins nourrissants, un cuir chevelu en bonne santé et de l’hydratation. Pour compléter cela, on effectue des gestes simples pour un coiffage efficace :

        on démêle des cheveux avec un peigne aux dents très larges, en prenant soin de ne pas abimer les boucles ;

        on ne se coiffe pas trop souvent ; personnellement je me démêle les cheveux une à deux fois par semaine, lorsque je fais mes soins.

D’ailleurs, petite question au passage : connaissez-vous vraiment votre nature de cheveux ? Savez-vous quelles sont les différences de texture entre un cheveu caucasien et un cheveu afro ? Autant de questions et pas toujours les bonnes réponses. C’est pourquoi je vous conseille la lecture du livre de Corinne Vincent, Le cheveu « noir » dans tous ses états. Cet ouvrage regorge de conseils et d’astuces beauté dont beaucoup sont à réaliser chez soi. Il est excellent, car il combat beaucoup d’idées reçues et de croyances autour du cheveu. Après l’avoir lu, vous ne succomberez plus aux belles promesses des vendeurs de rêve qui pullulent sur internet !

# 3 La plus surprenante : la dermographie capillaire

La dermographie capillaire est une technique intéressante pour celle qui souffre d’une alopécie diffuse. Il n’y a pas de zones franchement dégarnies, mais c’est tout le cuir chevelu qui est clairsemé. Même si je suis une fervente adepte des produits naturels – et plus particulièrement des poudres indiennes – pour lutter contre l’alopécie, il m’a semblé pertinent de vous faire découvrir cette méthode.

Le magazine ELLE s’est emparé du sujet il y a quelques mois de cela, avec un reportage dans  une clinique de dermographie capillaire . Les praticiens de cet établissement utilisent des pigments hypoallergéniques crémeux qu’ils tatouent sur le cuir chevelu pour redonner une impression de densité capillaire. L’application de ces micropoints est indolore, sans effets secondaires et ne nécessite pas de passer par la case chirurgie, comme pour des implants capillaires classiques.

 

# 4 La plus tendance : on sort couvert

Chapeau, foulard ou même perruque ! Pourquoi ne pas utiliser votre alopécie comme une bonne occasion d’oser de nouveaux looks et d’accessoiriser votre coiffure ? Cela demande un peu de savoir-faire, mais You Tube regorge de tutos très bien faits pour vous guider pas à pas. J’aime beaucoup ceux de Stéphanie, sur la chaine Ebeni Diary. Ses tutos coiffure avec foulard sont très bien faits et vous trouverez forcément une coiffure faite pour vous. Car peu importe la zone à camoufler, les tempes, le front ou la ligne médiane, il y a forcément un style qui vous correspond.

J’adore cette astuce du foulard, car elle permet de se lâcher un peu et d’utiliser des accessoires différents chaque jour. Il y a cependant deux petits points à respecter :

        Ne portez pas ce type de coiffure tout au long de la journée. N’oubliez pas que vos cheveux doivent respirer et ne pas être trop serrés.

        Utilisez de préférence une étoffe en soie ou en satin.

Je trouve personnellement que le rendu est plus joli et plus classe. Ces matières douces ont surtout l’avantage de ne pas exercer de frottements sur votre cuir chevelu et de ne pas absorber vos soins hydratants, comme pourrait le faire un tissu en coton.

 

Je suis persuadée que vous connaissez beaucoup d’astuces, alors n’hésitez pas à les partager ! Il existe bien des solutions pour masquer une alopécie, mais j’ai fait le choix de solutions les plus naturelles qui soient, et les plus créatives également. Retrouvez nos huiles et nos poudres indiennes sur la boutique en ligne et rejoignez la communauté sur Instagram !