guerison alopecie feminine.

Alopécie féminine | Se donner toutes les chances de réussir sa guérison

Vais-je devenir chauve ? La question paraît brutale, mais toutes les femmes souffrant d’alopécie se la posent un jour. Il est normal de douter de la guérison ; la chute des cheveux est un processus complexe aux multiples causes. De plus, la réalité de cette affection est tellement visible et parfois choquante que l’on craint le pire : que nos tempes ou notre front restent dégarnis à jamais. Adieu chevelure soyeuse et volumineuse et bonjour tristesse. Adieu ? Non, ne soyez pas défaitiste et mettez toutes les chances de votre côté pour guérir de l’alopécie. Sachez repérer les symptômes, identifier les causes et appliquer les bons remèdes. Prendre soin de ses cheveux est un art, Capill’Care se donne comme mission de vous guider pas à pas dans cet exercice pas si difficile que cela.

 

Combien de temps pour guérir d’une alopécie ?

Vaste question ! Vous vous en doutez, je ne prétends pas y répondre et méfiez-vous si quelqu’un vous promet des résultats rapides. Pour commencer, le cheveu grandit en moyenne de 1 cm par mois. Bien sûr, cette vitesse dépend de votre état de santé, de la manière dont vous prenez soin de vos cheveux et de la nature de ceux-ci.

Ainsi, une tige capillaire caucasienne pousse plus ou moins de 1 cm par mois alors qu’un cheveu afro atteint plutôt 0,8 cm par mois. Cela peut sembler peu, mais quand on inspecte sa tête dans le miroir tous les matins, à la recherche de baby hair, chaque millimètre compte !

Que vous utilisiez un traitement par médicaments ou des remèdes naturels, la guérison d’une alopécie non cicatricielle intervient en général entre 3 et 6 mois. Certains médecins considèrent même, dans le cas d’une perte de cheveux réversible, que la guérison n’est parfois que le processus normal de la maladie elle-même. Mais, comme il y a eu l’application d’un traitement, la pousse des cheveux est attribuée aux médicaments. Enfin, certaines alopécies sévères demandent parfois près de 18 mois pour disparaître, n’abandonnez pas le combat et restez motivée.

 

Alopécie et guérison : on traite au plus vite

L’alopécie chez la femme est en général réversible. Je mets volontairement de côté les cas exceptionnels comme les accidents (les brûlures par exemple) et toutes les maladies qui détruisent les follicules pileux. Contrairement aux hommes, les femmes n’ont donc pas vocation à devenir chauves. Cette perspective est extrêmement rassurante, j’espère pouvoir admirer ma belle chevelure le plus longtemps possible !

La découverte, la compréhension et l’acceptation d’un problème capillaire sont les étapes d’un processus parfois long. Mais, comme bien souvent, le temps est à la fois un allié, mais aussi un ennemi. Une alopécie doit être traitée sans délai, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté.

La chute massive de cheveux se traite mieux lorsque l’on est jeune. Notre capital capillaire est encore important, c’est un atout considérable. L’urgence est donc de le préserver. Vous devez ensuite mener des actions pour limiter et contenir la perte des cheveux dans un premier temps pour ensuite stimuler la repousse.

On limite la casse

Une bonne repousse passe par un cuir chevelu bien irrigué, des racines saines et un cheveu renforcé. Considérez votre alopécie comme une bataille à mener, avec différentes phases. On met en place de solides défenses et on repart ensuite à l’attaque !

Pour remobiliser vos petits soldats que représentent le cuir chevelu, le bulbe et la tige capillaire, voici les gestes malins du quotidien :

        Revoyez votre alimentation et enrichissez-la avec des compléments alimentaires, comme le fer et les vitamines. Naomi Campbell utilise de la poudre de moringa pour ses smoothies, si c’est bon pour elle, c’est forcément bon pour nous ! Le fenugrec est également un super aliment qui s’utilise en soins externes, mais aussi en complément de repas équilibrés.

 –        Massez doucement votre cuir chevelu régulièrement. Cette partie de notre corps n’est pas dotée de muscles, il faut donc la stimuler pour booster la circulation sanguine.

 –        Appliquez correctement vos soins, en prenant garde de ne pas étouffer le cuir chevelu, ce qui se révèlerait contre-productif. Veillez ensuite à bien rincer votre chevelure, à l’eau tiède.

 On stimule la pousse

Voilà la partie que je préfère ! Les cosmétiques faits maison ne donnent pas l’impression de se soigner, au sens médical du terme. On profite d’un moment à soi, d’autant plus agréable qu’il aide à la régénération de notre chevelure.

Je stimule la pousse de mes cheveux avec des préparations réalisées avec des plantes ayurvédiques en poudre. Je les utilise en masque, simplement mélangées avec de l’eau minérale ou en macérat aqueux ou huileux.

Pour cela, vous devez laisser macérer les ingrédients de votre recette dans de l’eau ou de l’huile pendant 24 h, dans un récipient en verre. Vous filtrez ensuite le produit obtenu et vous l’utilisez pour votre soin. Ne conservez pas les mélanges, ils sont à usage unique.

Concernant les poudres indiennes, je vous recommande :

        le fenugrecPoudre végétale de fenugrec bio, et ses multiples vitamines (A, E, B6, B12, C !) et minéraux qui renforcent la chevelure ;

 –        l’amla, pour son action stimulante et hydratante ;

 –       le moringa, qui renforce le cheveu et participe à sa croissance ;

 –       le neem, pour son action régulatrice du cuir chevelu.

Chacune est très puissante, mais leur efficacité est redoublée si vous les utilisez en synergie, comme c’est le cas avec l’amla et le brahmi.

Avez-vous déjà songé au savon noir ? La tradition africaine regorge de produits fabuleux et le savon noir en fait partie. Que ce soit le savon noir marocain (à base d’olives noires) ou africain, il nettoie très bien et assainit le cuir chevelu. Pensez seulement à bien vous hydrater ensuite, avec un soin à base d’aloe vera par exemple.

 

Guérir de son alopécie demande de la patience et de la persévérance. Les premiers résultats mettent plus ou moins longtemps à se manifester, il n’y a pas deux situations semblables. La tentation est parfois grande de baisser les bras, mais ne désespérez pas ! Avoir identifié le problème et le traiter naturellement ne peut être que bénéfique pour votre corps et pour vous-même. C’est précisément la raison d’être des produits Capill’Care.

Ces maladies responsables de l’Alopécie féminine
Cheveux crépus et bouclés : 5 raisons de craquer pour l’Ambunu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 128 Mo. You can upload: image, video. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.

Navigation
Close

Panier

Close

Wishlist

Recently Viewed

Close

Great to see you here!

A password will be sent to your email address.

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

Already got an account?

Close

Close

Categories